La prise de Conscience

Bonjour je m’apelle Patrick, il y a 5 ans,  la Surconsommation, la prééminence de la Grande Distribution, l’Obsolescence Programmée, La Fast Fashion, les mêmes Franchises déclinées à l’infini quelle que soit la ville, les Fast Foods, les plats préparés ultra-transformés, les produits ménagers toxiques, l’explosion  du plastique, et de l’emballage à usage unique, la croissance constante de nos déchets ménagers et de ceux dit « recyclables »  tout cela à commencé sérieusement à m’inquiéter.

La Réflexion

N’y avait t’il donc pas de solutions simples et vertueuses pour que  chacun  puisse à son niveau et à son rythme consommer plus sainement, être plus écoresponsable et agir concrètement pour sa santé et pour la planète ?.

La démarche Zéro Déchet ( ou presque !): le meilleur déchet c’est celui que l’on ne produit pas, s’est rapidement imposée à moi, teintée d’un peu de minimalisme, de respect de la saisonnalité, des circuits courts , de la consommation de proximité, l’utilisation de produits plus sains et plus durables.

La Concrétisation

En traçant un cercle d’un kilomètre autour de chez moi (distance que l’on peut parcourir facilement à pied ou à vélo) , j’ai constaté avec surprise et joie que je pouvais  trouver tous les commerces indépendants de proximité pour mes besoins courants (boulanger, boucher, poissonnier, marché, fruits et légumes, fromager, épicerie, fleuriste, caviste, restaurants, coiffeur, librairie, quincaillerie, cordonnerie, etc…

La Mise en Pratique

L’achat de proximité favorise le contact, l’échange, le dialogue, le conseil, la reconnaissance ( les vrais valeurs !). En dépensant son argent localement on est sûr qu’il sera réutilisé localement ( le boucher achète son pain au boulanger , le fromager des fruits et légumes au primeur, etc.., ) et qu’il n’ira pas dans la poche d’actionnaires anonymes peu soucieux de nos conditions de vie.

j’achète des fruits et légumes frais de saison en vrac ( au primeur, au marché ou auprès d’un jardin partagé),  je cuisine mes plats (je n’achète plus de plats préparés), je fabrique mes yaourts, mes confitures, mes gâteaux, crêpes, gaufres, etc..

Je fais pousser mes aromates: thym, persil, ciboulette, romarin, sauge, laurier, menthe.

Pour les produits électroniques, l’outillage, les matériaux: j’achète auprès des destockeurs locaux, de seconde main , je loue ou j’emprunte.

La limitation des déchets:

  • j’ai fabriqué un composteur pour recycler les déchets végétaux et les épluchures de légumes et de fruits et j’utilise le compost pour mes plantations.( 100kg en moins par an d’ordures ménagères)
  • Je fabrique mes produits ménagers: lessive, pastilles lave-vaisselle, nettoyant multi-usage.( à base de produits naturels: vinaigre blanc, bicarbonate de soude, percarbonate, acide citrique, savon de Marseille, savon noir) .
  • J’ai remplacé les bouteilles d’eau pétillante en plastique jetable à la maison par une « Sodastream ».(365 bouteilles d’eau en plastique jetables en moins par an)
  • j’utilise une gourde à la place de bouteilles d’eau en plastique. (365 bouteilles d’eau  en plastique jetables en moins par an)
  • j’ai posé un « Stop Pub » sur ma boite aux lettres ( 31 kg de prospectus en moins par an).

Création du Zerodechet.shop

D’où l’envie de créer un petit E-shop  en adéquation avec mes valeurs pour sourcer et distribuer des produits « Zéro Déchet accessible à tous ».

Des produits fabriqués localement artisanalement, mais aussi des alternatives durables aux objets jetables du quotidien, hors alimentaire en vrac à des prix abordables, en retrait sur place ou à l’expédition:

  • Savons solides, shampoings solides, déodorants solides, dentifrice solide, baumes, huiles labellisés Nature et Progrès (fabriqués en Gironde),
  • Lingettes, charlottes, éponges, pochettes pour savons et brosses a dents, sacs à pains, sacs à vrac pour: pâtes, riz, légumes frais et secs, fruits frais et secs en  chutes de tissus certifiés Oeko-Tek ( fabriqués dans la Métropole Bordelaise) .
  • Brosses à dents en Bambou, pailles en Bambou, oriculis, peignes, rasoirs de sureté, gourdes, pinces à linges, etc..

Afin de rester en conformité avec nos convictions

  • les colis sont amenés en point de dépôt « Mondial Relay » ou à la Poste à vélo.
  • les cartons utilisés pour les expéditions sont des cartons de seconde mains collectés auprès de petits commerçants locaux.
  • les calages dans les colis sont composés de chutes de papier passées au broyeur.